Reconstruire un sein après une mastectomie

L’ablation des seins est l’une des chirurgies les plus difficiles à digérer par les femmes atteintes d’un cancer des glandes mammaires, car ses répercussions tant esthétiques que psychologiques sont insupportables.

La reconstruction mammaire est une prouesse chirurgicale qui vient sauver l’aspect  physique de la femme mastectomisée. Cette chirurgie nécessite l’implication de plusieurs spécialistes et peut se faire en même temps que la mastectomie ou après une certaine de période de l’ablation du sein. De ce fait, il existe plusieurs façons pour reconstruire les seins mastectomisés.

1 – Reconstruction par prothèse normale

Cette méthode nécessite l’insertion d’un implant mammaire en gel de silicone derrière le muscle grand pectoral afin de restaurer le volume du sein.

Cet acte chirurgical est effectué en position demi-assise, sous anesthésie générale et dure à peu près  90 min. L’insertion de la prothèse est introduite et la plaque aréolo-mamelonnaire.

C’est une technique plutôt réservée aux patientes qui ont une bonne couverture cutanée, autrement le résultat ne sera pas satisfaisant.

2 – Reconstruction par prothèse d’expansion

Une prothèse d’expansion peut être insérée derrière le muscle grand pectoral. Les implants utilisés sont régulièrement gonflés à l’aide d’une valve jusqu’à avoir le volume désiré. Ces gonflages sont réalisés en soins externes, trois semaines après la première intervention et quand le volume souhaité est obtenu.

3 – Lambeau de muscle grand dorsal

Cette technique est plus complexe que la pose d’implant. Elle engendre en effet  des cicatrices assez visibles au niveau du sein reconstruit et de la zone donneuse du lambeau.

Il est aussi à noter que lorsqu’il n y a pas assez de peau au niveau du site de la mastectomie ou qu’elle est de mauvaise qualité, on prélève des tissus d’autres parties comme le muscle, la graisse…, qui n’ont subi aucune intervention.

On peut aussi faire appel au muscle grand dorsal qui laisse peu de séquelles et qui est généralement le plus fiable.

Pour qui est destinée la reconstruction mammaire ?

Elle est destinée à toute patiente ayant achevé son traitement anti-tumeur et pour qui, cette intervention est indispensable afin de guérir de ses troubles psychologiques induite par l’absence des seins.

La nouvelle apparence post-reconstruction mammaire

Il est recommandé d’attendre deux mois à peu près pour récupérer de sa première intervention (la mastectomie).

Il est aussi à noter que le sein reconstruit peut être plus ferme ou plus rond que le sein naturel, car, il ne peut en aucun cas lui ressembler.